Le prix Olivier Chesneau 2023 est attribué à Iva Laginja pour son travail de thèse “Contrast based tolerancing of space telescopes for exoEarth imaging”, soutenu avec succès en décembre 2021 à l’Observatoire de Paris. Cette thèse, réalisée entre l’Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales (ONERA), le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM) et le Space Telescope Science Institute (STScI) a impressionné le jury du prix Chesneau par sa grande introduction, donnant un large panorama des perspectives et techniques de détection d’exoplanètes, une étude théorique solide de la tolérance de l’alignement des segments sur les grands télescopes spatiaux, et une application et adaptation de ce cadre théorique à la fois à un banc d’essai de laboratoire et au JWST, validant sur des jeux de données réels les principes développés. Ce travail de doctorat a donné lieu à 3 publications avec comité de lecture, un nombre significatif.

En plus de ces réalisations scientifiques impressionnantes, le jury a noté la forte implication d’Iva Laginja dans la vie scientifique de son domaine : elle est très active dans l’animation de la communauté de l’imagerie à haut contraste, a fait preuve d’un leadership évident, et encadre activement de jeunes chercheurs.

Olivier Chesneau, l’un des membres les plus actifs et prolifiques de la communauté de l’interférométrie optique, est décédé en mai 2014, à l’âge de 41 ans. Pour honorer son travail dans ce domaine, son institut d’origine, le Laboratoire Joseph-Louis Lagrange de l’Observatoire de la Côte d’Azur en France, et l’ESO ont créé un prix en sa mémoire. Depuis 2015, le prix est décerné tous les deux ans à la meilleure thèse de doctorat réalisée dans le domaine de l’astronomie optique à haute résolution angulaire.

Le prix Chesneau sera remis à Iva Laginja à l’occasion des journées scientifiques de l’Observatoire de la Côte d’Azur le 4 octobre 2023.